Rechercher
  • IOASH

Le Thai Pongal ou la fȇte de la nature



Le Pongal ou Thaï Pongal, Thaï signifiant le dixième mois (Janvier) et ‘Pongal', le ‘débordement’ qui fait tout de suite référence au pot de riz de lait qui déborde lors de cette célébration est une fête d’origine Tamoule qui fut introduite dans l’île dès l’arrivée des travailleurs libres venus sous le règne du gouverneur Mahé de Labourdonnais. Elle connut sans doute de l’ampleur sous l’intendant Pierre Poivre en 1771, autorisant la libre pratique de leurs rituels.


Durant ce jour le Dieu soleil, mère nature incluant les vaches et bœufs qui ont aidé à la semence, cultivation et moisson des plantations sont honorés. C’est à cette occasion que de nos jours les maisons sont décorées avec des fleurs, de feuilles de manguiers et à l’extérieur, on s’adonne à la préparation du riz au lait qui bouillit et déborde du récipient, signe de bonheur et d’abondance qui seront au rendez-vous pour ce nouveau mois qui commence et on vénère la nature qui nous bénit de ses bienfaits. Ce mois s’ouvre aussi à d’autres grandes célébrations religieuses comme le Thaipoosam Cavadee entre autres. Au Sud de l’Inde dans les villages Tamouls, les bétails sont vénérés en ce jour. Ils ont droit à un bain purificateur et sont ornés de guirlandes de fleurs en signe de remerciement pour leur dur labeur durant la pleine saison des récoltes.


Selon la tradition, la fête de la moisson est célébrée comme le fut par nos grands-parents, surtout dans des établissements sucriers de l’île. Maintenant avec le développement technologique dans le secteur agricole, il devint de plus en plus difficile pour les Tamouls Mauriciens de la célébrer avec toute son authenticité. Néanmoins, elle est célébrée dans les temples, où le Pongal y est préparé, et autour de laquelle les dévots chantent des chansons de joie, souvent originaires 0du Sud de l’Inde tout en performant des danses traditionnelles appelée le ‘Kummi'.


Author: Kumaressen Soobhen



24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout